La production

La production

La production : du briefing à la finition

Dans chaque paire de lunettes, il y a un récit de style unique composé de nombreux chapitres.


C'est un récit dont les protagonistes sont les nombreux professionnels différents, qui se réunissent avec leur expertise : les donneurs de licence, les designers de Marcolin Group, la section de recherche sur les matériaux et le département technique et de développement des prototypes.


C'est avant tout un récit qui parle de qualité, d'excellence et de passion. Car à partir de l'idée jusqu'à la réalisation finale, tous les éléments sont soignés dans les moindres détails pour produire des lunettes désirées et admirées dans le monde entier.

1

Conception

Dans les premières étapes créatives pour le développement d'un nouveau modèle, l'objectif commun entre les designers de Marcolin Group et le donneur de licence est de s'inspirer de mondes différents pour créer un résultat d'avant-garde, capable d'intercepter les dernières tendances et de les réélaborer dans une perspective toujours innovante. On regarde la mode, l'architecture, le design et on commence à produire des idées.

2

Design

La phase du design est extrêmement importante pour parvenir à un résultat qui reflète le style et les éléments iconiques de la marque. L'ensemble du processus voit l'étroite collaboration entre le donneur de licence et l'équipe de design de Marcolin Group, qui développe diverses hypothèses de modèles préliminaires et élabore ensuite une esquisse finale cohérente avec la ligne et le langage visuel de la marque. On parvient ainsi à un résultat qui exprime parfaitement l'excellence de la production et la développe avec une vocation proprement mode.

3

PROTOTYPAGE

Après la réalisation de l'esquisse, nous arrivons à la phase de prototypage. Pour chaque nouveau produit, l'équipe de développement du prototype produit un objet physique : une première collection de montures est ainsi ébauchée. Déjà à ce stade, le travail des artisans se développe avec la plus grande précision et attention aux détails. Ensuite, une fois que les prototypes ont obtenu l'approbation finale de Marcolin Group et du donneur de licence, des dessins techniques détaillés sont préparés. Ceux-ci auront la fonction de projets-maîtres, devenant des lignes directrices pour le contrôle fondamental de la qualité tout au long du processus de production certifié.

4

Matériaux

Les matériaux utilisés dans les collections sont différents et, chaque année, les designers et les donneurs de licence travaillent ensemble pour introduire des innovations importantes dans ce domaine, en recherchant toujours la meilleure qualité.

Des feuilles d'acétate sont utilisées avec des dimensions et des épaisseurs qui varient en fonction des besoins spécifiques de chaque modèle de lunettes. Les matériaux utilisés pour les montures vont du monel au nickel et à l'acier.

Pour obtenir des effets particuliers, Marcolin Group utilise des matériaux sélectionnés et particuliers, tels que le bois, le diamant synthétique et le cuir, avec lesquels il réalise les éléments de finition. Les verres peuvent être en CR39, nylon ou cristal. Ils sont taillés et montés dans un département dédié qui dispose d'une large gamme de couleurs, d'épaisseurs et d'options de finition.

5

Production

Dans le secteur de la lunetterie, Marcolin Group peut se prévaloir de trois processus de production différents : montures en métal, montures en acétate et finition. Chaque secteur est équipé de machines automatiques de haute précision, de stations de travail à 5 axes pour le fraisage des faces, des verres et des composants, ainsi que de machines semi-automatiques. Cet important équipement technologique est valorisé par le savoir-faire d'artisans spécialisés qui, grâce à leurs connaissances, veillent à ce que chaque détail se traduise dans un élément distinctif des lunettes produites.

La fabrication d'une paire de lunettes comporte soixante phases différentes et le travail de mains expertes capables d'assurer que les matériaux et l'exécution passent les contrôles de qualité de chaque étape de la production.

La vie des montures en métal commence à partir du matériau brut : un simple fil métallique qui prend forme dans la machine à bobiner appropriée. La face est soudée manuellement en plusieurs étapes aux autres composants métalliques, tels que les cercles contenant les verres, les branches et les supports de plaquette. La monture de chaque paire de lunettes est assemblée pièce par pièce. Ces premiers composants sont alors prêts pour la phase de polissage. Les surfaces métalliques sont polies puis colorées avec un traitement galvanique et protecteur, ou avec des peintures pour obtenir les couleurs et les effets souhaités.

Les montures en acétate naissent sous forme de feuilles d'acétate de différentes épaisseurs, couleurs et compositions. Avant d'être préparées avec l'épaisseur nécessaire par des machines spéciales, ces feuilles sont découpées en bandes avec lesquelles les branches sont fabriquées, et en bandes plus petites avec lesquelles les faces sont fabriquées. L'étape suivante consiste à envoyer la bande d'acétate à l'atelier CNC, où des machines de précision usinent les faces dans différentes formes et tailles.

L'étape suivante est purement manuelle. Des techniciens experts dans les différentes phases personnalisent le produit par un travail manuel et mécanique, en soumettant les matériaux à des variations séquentielles de température. Les produits semi-finis sont maintenant prêts pour le polissage. Ce processus est fondamental pour obtenir un produit fini de haute qualité. Le travail des faces en acétate pour les lunettes de vue et de soleil comporte quatre étapes distinctes réalisées par des machines dédiées, dans lesquelles un mélange de petits morceaux de bois de bouleau et de hêtre, d'huiles de ponçage et de poudres abrasives est utilisé pour obtenir des formes bien polies et des surfaces brillantes.

Les bandes pour les branches sont façonnées selon les formes désirées et sont préparées pour être envoyées à l'étape suivante qui comporte l'insertion de l'âme métallique dans les gabarits en acétate. Une machine spécialisée chauffe le métal, le portant à des températures très élevées qui garantissent une insertion parfaite dans l'acétate. Une fois l'âme métallique insérée, les branches sont personnalisées en fonction des projets de design. La personnalisation s'effectue par fraisage sur des machines CNC et l'application ultérieure de détails, tels que les logos ou les éléments caractéristiques. Cette dernière phase est entièrement réalisée au sein de l'usine de production de Marcolin Group. Les branches, après avoir été nettoyées et polies pendant la phase de polissage, sont prêtre à être assemblées avec la face. Dans la phase finale, les branches et la face sont fraisées avec une machine semi-automatique et préparées pour l'assemblage.

Des techniciens spécialement formés polissent les deux éléments avec des toiles abrasives, pour obtenir une parfaite intégration entre le métal et l'acétate. À ce stade, les montures sont prêtes à passer à la phase de nettoyage et de brillantage dans laquelle elles sont traitées manuellement avec des pâtes spéciales et passées à travers un disque en tissu qui leur donne un poli miroir.

6

FINITION

La phase finale de production est toujours celle de la finition, dans laquelle des artisans ayant une grande expérience dans l'insertion des détails travaillent côte à côte avec des machines de haute technologie pour la taille des verres. Les spécialistes sont formés dans toute une série de domaines, ce qui leur permet de travailler avec une large gamme de produits aux spécifications différentes, assurant toujours un niveau exceptionnel de contrôle de la qualité du produit fini. Le travail de finition va de l'ajout de détails, de diamants synthétiques et de bois, à la personnalisation des embouts des branches assemblés à l'aide de colles spéciales ou de procédés mécaniques. En effet, les embouts peuvent être fabriqués avec différents matériaux et prendre différentes formes et dimensions. L'opération de gravure au laser est également réalisée dans cette phase à la demande du donneur de licence, au moyen de lasers gérés par des opérateurs qui procèdent ensuite manuellement à la coloration de la gravure en réalisant tous les effets particuliers requis par le produit.

À la fin de tout le processus, la phase de mise au point a lieu. Tous les composants des montures des lunettes de vue et de soleil, des surfaces aux verres, sont contrôlés pièce par pièce. Pendant cette phase, l'ajustement des lunettes est également garanti. Enfin, chaque pièce est préparée pour la vente et conditionnée dans l'emballage spécifique de chaque marque.